Une Ceinture Pelvienne


Indications en Suites de Couches

 

  • Douleurs du rachis (nuque, haut du dos, reins)
  • Douleurs sacro iliaques (bas du dos)
  • Douleurs au niveau de la symphyse pubienne
  • Sensation de pesanteur
  • Incontinence urinaire
  • En cas de césarienne pour soulager la tension de la cicatrice
  • Si vous souhaitez utiliser la ceinture en fin de grossesse, assurez vous d’avoir l’autorisation de votre sage femme.

Comment ça marche?

Contrairement aux ceintures lombaires qui immobilisent le rachis et donnent un appui passif, la ceinture physiologique stabilise l’articulation sacro-iliaque et réalise une contre nutation sacrée. Il y a diminution de l’hyperlordose, auto grandissement, déplacement du centre de gravité et des appuis plantaires, augmentation de la stabilité et de la force distale.

 

Cette statique agit directement sur la sangle abdominale, en renforçant le transverse abdominal inférieur, en repositionnant les viscères vers le haut et l’arrière, ce qui tonifie toute la musculature abdominale profonde, protège le plancher pelvien et stimule la tonification périnéale.

Par le redressement et la position du sternum, le diaphragme est plus mobile, la respiration est plus libre, la circulation sanguine améliorée. La colonne s’érige, les muscles du dos se renforcent et les forces développées lors des efforts sont bien réfléchies vers le sacrum, et non vers le bas du ventre et le hiatus urogénital. Loin d’être un soutien passif la ceinture fait travailler la musculature dorsale, abdominale et pelvienne.

La ceinture n’immobilise pas mais augmente au contraire l’amplitude dynamique et la résistance.  Elle est ainsi indiquée autant en cas de fragilisation abdomino- périnéale que pour les pratiques sportives et les efforts de portage.